**  N° 63 - Avril 2006 **

LA LETTRE MENSUELLE

Parution du 03 04 2006

Pour être informé de la parution de la lettre
 et de son contenu, et bénéficier des 
avantages offerts, inscrivez-vous :

Il vous suffit d'indiquer une adresse E-Mail valide 
sur le :
[Formulaire d'inscription]

 Chroniques d'expositions : 

  Colette Bertot  :  

L'Art Nouveau et la Maison Bing : "Le désir de beauté" aux Musées des Beaux-Arts 
Alain Bornain - Prorata Temporis installe le temps à voir et à entendre, à l'ISELP 

Anita Nardon  :  

Daniel Fauville, des lieux pour rêver à l'universel et l'humain : à la Galerie Ephémère 
Marc Ver Elst, petite musique pour une géographie vibrante et chantante : ABC 
Bernard Tullen, un cri silencieux sur notre viol par l'image : Galerie Le Triangle Bleu 
Françoise Bernardi  :   Les estampes d'Alfred Kubin "Obsessions" d'un maître autrichien, à l'Hôtel de Ville 
Adrien Grimmeau  :   Jean Vanden Eeckhoudt, du fauvisme aux formes retrouvées : chez Patrick Lancz 
 Rencontre avec une artiste et son oeuvre :  
Adrien Grimmeau rencontre Odette Collon et découvre ses oeuvres récentes : le déchet comme signe d'avenir  
 Art et influences socio-politiques au XIXe :  
Le Nouveau monde et l'ancien : enthousiasmes, découvertes, idées... et nostalgie : la vision des peintres 
 Le billet de Marie-Pierre Desmergers :  
Les ventes "de printemps" furent un succès pour nos salles... et pour les artistes belges : quelques résultats  
 Le forum :  
Ce lien pour tous vos messages : annonces, demandes d'infos, discussions  

::
  Editorial                                                        Retour au sommaire 

Entre intention et rétention

Les périodiques financiers n'ont de cesse de nous conter les péripéties liées aux intentions de rachats, fusions, OPA plus ou moins hostiles qui agitent le landernau économique et politique. L'Europe, qui devait être une large zone d'échanges économiques à défaut d'être sociale, en revient à ses vieux réflexes nationalistes. Les politiques crient au loup qu'ils ont cloné.

Une fois de plus, un caricaturiste a tout résumé en une image cruelle pour nos amis français : Plantu a représenté la France comme un îlot agité de manifestants tournant en rond et entouré de gros poissons et de requins guettant leur proie.

M. de Villepin évoque à cet égard le patriotisme économique, nouvelle et poujadiste notion totalement à contresens des intentions déclarées d'une union européenne forte. L'Espagne n'est pas en reste et d'autres pays vont à leur tour prendre des dispositions législatives afin de protéger leurs joyaux industriels.

Je ne m'y connais pas suffisamment pour dire s'il y a péril en la demeure. Mais il y a longtemps qu'une flopée de pays ont vu partir leur patrimoine culturel et artistique.

J'ai déjà parlé des frises du Parthénon que des Grecs -soutenus par un député britannique- souhaiteraient voir retourner au pays. Et plusieurs musées turcs affichent à l'entrée des intentions semblables. L'Afrique a été pillée de ses trésors culturels bien avant de l'être de ses richesses minières, comme le musée de Bagdad le fut plus récemment. 

Les Belges aussi surent ramener du Congo de superbes exemplaires de ce que l'on appelle Arts primitifs, ou Arts premiers pour être dans l'air du temps. On objectera que ces objets n'avaient aucune signification monétaire ou de collection pour les autochtones qui les ont cédés, et qu'ils n'auraient pas trouvé les conditions idéales de conservation dans leur pays d'origine. Sans doute. Mais quand on sait que les collections du Musée de Tervuren, en grande partie, prennent la poussière dans les caves...

Nous avons laissé filer à l'étranger, et notamment aux Etats-Unis, la majorité des tableaux de James Ensor, faute d'abord de clairvoyance puis de moyens. Il faut parfois des trésors d'ingéniosité pour qu'une oeuvre "patrimoniale" reste dans notre pays. Marie-Pierre Desmergers raconte dans son billet du mois comment le fameux vase en cristal des 9 provinces réalisé par le Val-Saint-Lambert à Seraing en 1894 a pu rester chez nous.

Outre celle de la conservation adéquate, une explication régulièrement avancée pour le maintien en nos musées "occidentaux" ou nationaux de trésors artistiques étrangers est qu'ils appartiennent au patrimoine de l'humanité. Et c'est certainement vrai pour beaucoup.

Mais nous en revenons alors au point de départ : le patriotisme opportuniste et à double sens, celui qui nous permet de garder ce dont nous sommes devenus propriétaires par le talent de nos artistes et artisans ou par les aléas de l'Histoire, et d'acquérir par des voies pas toujours reluisantes la richesse des autres.

A nouveau, je n'ai pas la prétention de trancher le débat, et les tenants de chacune des options ont des arguments valables.

Je serais tout de même affligé que des merveilles disparaissent de nos musées, comme je le suis à chaque fois qu'une oeuvre de nos artistes prend l'avion ou le bateau pour une autre destination.

En fait, et ce serait encourageant, la Belgique ne serait-elle pas trop riche de sa production culturelle que pour tout garder ?

Ou trop petite ?

Cela étant (peut-être),
Une bonne visite.

Emmanuel Mons delle Roche    

P.S.: Je rappelle aux néophytes de l'Internet qu'il existe au moins deux moyens de lire les textes de manière économique : imprimer la page ou la rendre disponible hors connexion.

;;

 

 

 

 

Pour nous écrire :

info@art-memoires.com 

 

;;
  Le contenu                                  Retour au sommaire

Croissance et même record pour mars : 53.161 visiteurs ont visité 213.8640 pages lors de 62.327 visites.

Deux abonnements tout de même : merci à ces visiteurs !

N'hésitez pas à utiliser les rubriques qui sont à votre disposition. Vous les connaissez :
- la Galerie virtuelle où les artistes proposent leurs oeuvres ;
- la Bourse des particuliers pour les ventes entre particuliers ;
- les Offres et demandes d'emplois ;
- l
e Courrier des lecteurs, pour la publication de messages
  avec images ou article ;  
- la page pour vous inscrire à la liste de diffusion 
- et la page sécurisée où vous pouvez vous abonner.
;;

 Au  03 04 2006, nous avons :

116

fiches d'artistes décédés, complètes

1139

fiches d'artistes décédés, partielles

365

expositions temporaires, y.c. archives

15

pages d'artistes actuels, affiliés 

6

galeries affiliées

17

salles de vente inscrites

17

musées inscrits

58

petites annonces

116

abonnés

3442

visiteurs inscrits à notre liste.

      | Recommandez ce site à un ami |

 

 

 

 

 

 

 

;;
Les articles du mois :                 Retour au sommaire 

Colette Bertot explique combien les marchands et les galeries ont soutenu l'avènement de l'Art Nouveau, à l'occasion de cette belle exposition des Musées des Beaux-Arts qui démontre "le désir de beauté" du célèbre Magasin Bing. Eclectique, elle nous emmène voir et entendre les chuchotements de l'installation d'Alain Bornain à l'ISELP.

Anita Nardon va de Montigny-le-Tilleul (Ephémère) à Stavelot (Triangle Bleu), en passant par Bruxelles (ABC), et toujours pour des artistes attachants, intéressants : le cri silencieux de Bernard Tullen contre notre viol par l'image, la petite musique de Marc Ver Elst pour un voyage enchanteur, les lieux où rêver de l'universel et de l'humain de Daniel Fauville.

Françoise Bernardi nous revient avec un sujet qu'elle affectionne, l'estampe. Et en beauté, puisqu'il s'agit de celles d'Alfred Kubin, un maître autrichien dans cette lignée forte, à juste titre pessimiste, de l'Expressionnisme allemand : à l'Hôtel de Ville de Bruxelles..

Adrien Grimmeau a rencontré Odette Collon, une des grandes artistes belges, dont les oeuvres récentes révèlent toujours une forte charge émotive : de forme et de contenu. Il accomplit le juste travail de mémoire que mérite Jean Vanden Eeckhoudt, un fauve qui retrouve la forme à la Galerie Patrick Lancz.

Vera Lewijse poursuit sa passionnante revue des interactions entre peinture et conditions sociales, politiques au 19ème siècle : cette fois, l'enthousiasme du nouveau monde et la nostalgie de l'ancien.

Marie-Pierre Desmergers se réjouit du succès des ventes "de printemps" : les artistes belges notamment ont obtenu de beaux scores qu'elle nous livre dans le détail d'une revue, comme à son habitude, de haut vol.
;;

;;;

 

:

;

 

 

;;

.;;

Pour nous contacter :
lettre@art-memoires.com
 

 

  L'avenir                                                               Retour au sommaire 

* Les projets n'avancent jamais au rythme que l'on pensait. Il en va ainsi du partenariat que j'avais annoncé avec La Centrale.be. Il sera finalisé, j'espère, le mois prochain. Notre enthousiasme commun fait que des idées jaillissent à chaque fois que nous nous rencontrons, et cela ne facilite pas la mise en route !

* Vera Lewijse nous expliquera comment le Musée des Beaux-Arts d'Anvers a su réorganiser de manière superbe ses collections permanentes.

* Je suis toujours demandeur d'articles de recherche, de biographies non encore publiées et autres articles de fond..

* Les abonnements, qui restent peu nombreux, donnent du souffle, de l'oxygène au site. Voici la page du formulaire sécurisé pour l'abonnement : 
 https://www.secure-server.co.uk/forms/SS0487.cfm.
Et un tout grand merci à ceux qui l'ont spontanément reconduit.

* Je rappelle comme chaque mois que le postage de messages sur le forum, s'ils incluent une adresse de site, implique que celle-ci soit entourée des balises [URL] et [/URL], avec le http://www.... 
Soit : [URL]http://www.monsite.com[/URL]
Après, il suffit de cliquer sur votre lien pour y accéder.

A très bientôt,
Et merci de votre fidélité.

E. Mons delle Roche.

[Retour à l'accueil]     [Inscription à notre liste de diffusion]      [Abonnements] 

Toutes les anciennes chroniques se trouvent dans :
* nos [
archives chronologiques
* nos [archives alphabétiques]
* nos [archives thématiques
                             | Recommandez ce site à un ami |

© Copyright 2006 Mémoires. Tous droits réservés.

 

Hit-Parade