**  N° 54 - Juin 2005 **

LA LETTRE MENSUELLE

Parution du 01 06 05

Pour être informé de la parution de la lettre
 et de son contenu, et bénéficier des 
avantages offerts, inscrivez-vous :

Il vous suffit d'indiquer une adresse E-Mail valide sur le : [Formulaire d'inscription]

 Chroniques d'expositions : 

   Colette Bertot  :  

Hommage à Charles Catteau, le célèbre céramiste de Boch-Keramis, La Louvière  
Artistes Cobra chez Quadri : fascination éternelle des logogrammes, la spontanéité 
 La Galerie Georges Giroux :  
La célèbre galerie de Bruxelles, qui a introduit l'art moderne en Belgique contre vents, marées... et critiques  
 Au service du patrimoine :  
Restauration de la salle Roma à Anvers ; Prix Ford pour la conservation du patrimoine et de l'environnement 
 Art et cinéma fantastiques - 3ème :  
Suite et fin du parcours de Marc Ghens : Dieu, ceux qui le singent, le refont, et ceux qui se prennent pour lui ! 
 Brèves et communiqués d'expos, de prix et de ventes :  
Catherine Semoulin, Prix Anto-Carte 2005 ; Jean-Pierre Delvaux chez Theo ; Marmite recherche comédiens 

* Prix de la Gravure à Frédéric Penelle ; Frank Slabbinck à Knokke ; Philippe Gabriel chez Intimerrance   

* Valérie Hunin à la Galerie du Dragon de Mons ; Clin d'oeil de Cricou ; Trophée Qualité-Village ; Guggenheim 

* Salles de ventes publiques : Lempertz Cologne (900 lots d'art asiatique) et Campo&Campo (4 résultats) 

* La Fondation Vancau sera inaugurée ce 04 juin : un lieu de couleur et de ravissement à Moircy, en Ardennes  

 Le forum :  
Ce lien pour tous vos messages : annonces, demandes d'infos, discussions  

::
  Editorial                                                        Retour au sommaire 

Trophée Provoc' : art et science ex-aequo ?

J'ai à plusieurs reprises ici vilipendé la transgression en art, sans hargne et uniquement quand elle est le seul substrat de l'acte créatif, voire sa motivation. Outre qu'il existe des interdits universels -mais ceux-là sont le plus généralement respectés, fonder l'élaboration novatrice sur la recherche du mauvais goût, sur le plaisir non de contester ou railler des idéaux mais de les mépriser et les dénaturer, n'est pas de l'art. Tout au plus une réflexion qui prétend s'inscrire dans une démarche artistique.

A cet égard, nous continuons à pâtir du génie accordé à l'art dit conceptuel, comme si toute oeuvre d'art ne l'était pas. Une idée peut être bouleversante, elle ne suffit pas à construire de l'art, lequel à mon avis reste, au moins pour partie, indissociable de la forme, et de l'émotion avec laquelle nous la recevons.

C'est ce qui distingue un Rops, un Khnopff, peut-être un Bacon, de quelques  affligeantes provocations contemporaines. Le rapport à la femme des deux premiers témoignent d'un trouble, d'une angoisse, d'un mal-vivre dans leur relation à l'autre sexe, et leur art l'exprime de manière qui continue à faire vibrer quelques cordes tendues dans notre inconscient. C'est différent des débordements uro-scato, pour ne citer que ceux-là.

On pourrait me qualifier de réactionnaire. Au moins, réagir est déjà l'exercice de la pensée, et l'écrire, un acte ! Je me fiche en fait des taxonomies idéologiques qui ont tôt fait de ranger tel ou tel dans une catégorie pour au mieux le distinguer, au pire l'affubler d'une couleur. La pensée unique, précisément, s'accommode très bien de ces classifications réductrices.

Mais cette semaine fut riche d'événements qui donnèrent à imaginer que la science pouvait se mesurer à l'art dans la course à la transgression. Cela est absolument faux : la science ne fait que révéler comment la nature fonctionne, les règles qui conditionnent l'activité de l'univers ou du vivant. Seules ses applications peuvent ouvrir la porte à des déviances. 

J'évoque évidemment les récentes informations relatives à la mère porteuse qui a mis aux enchères le bébé qu'elle portait -et qui a trouvé acquéreur ; aux clonages d'embryons humains ; aux "bébés-médicaments" sélectionnés en éprouvette afin de pouvoir guérir un frère ou une soeur aînés.

Il serait totalement malhonnête de ma part de faire l'amalgame entre ces pratiques, la dernière constituant un progrès bénéfique porteur d'un formidable espoir. Le reproche que l'on fait à cette technique est "d'instrumentaliser" l'enfant à naître. 

Il faut alors lire la chronique de Jean-Michel Longneaux dans Le Vif-L'Express de cette semaine : philosophe, chargé de cours aux Facultés notre-Dame de Namur, conseiller en éthique pour des institutions hospitalières, Longneaux explique pourquoi et comment un enfant est toujours instrumentalisé. Tout y est mieux dit que je ne pourrais le faire.

On dira que je m'écarte une nouvelle fois du thème du site. Je ne le pense pas : le monde où nous vivons façonne sa culture (ou ses cultures, autre large débat) dans laquelle art et science sont partenaires, rarement rivaux. Point n'est besoin d'en appeler au structuralisme pour deviner que la réflexion s'en trouverait appauvrie si l'on se veut seulement poète solitaire sur son rocher ou savant penché sur son microscope.

Il ne peut être question d'imposer des règles morales à la science ou à l'art. La première, je le répète, tente de s'approcher d'une (de la ?) vérité universelle par sa reproductibilité expérimentale, elle ne fait que dire ce qui est. Quant à l'art, il exprime la vérité individuelle de l'artiste, qui existe sans pouvoir ni devoir être vérifiée.

Dans les deux exercices néanmoins, dans leurs applications -et ici on peut écrire "dans leur instrumentalisation", il est urgent de se poser les questions éthiques(1), (fussent-elles proclamées réactionnaires par des milieux qui se disent bien-pensant).

A moins que la philosophie du profit, de l'argent ne les ait déjà rendues désuètes. Auquel cas je serais un réactionnaire désuet...

Cela étant (peut-être),
Une bonne visite.

Emmanuel Mons delle Roche    

(1) Dans la première version, j'avais écrit "éthiques et morales". En art, le second vocable n'a pas de sens, sauf peut-être dans quelques usages qui empoisonnent le marché. De plus, je m'inscris en faux contre tout retour à une forme "d'ordre moral", et honnis le plus souvent les solutions qui imposent ou interdisent.

P.S.: Je rappelle aux néophytes de l'Internet qu'il existe au moins deux moyens de lire les textes de manière économique : imprimer la page ou la rendre disponible hors connexion.
;;

 

 

 

 

Pour nous écrire :

info@art-memoires.com 

 

;;
  Le contenu                                  Retour au sommaire

Le mois de mai fut très fort : 41.697 visiteurs ont vu 170.010 pages au cours de 49.658 visites. Il doit s'agir d'un des meilleurs mois, si pas le meilleur de tous. 

En extrapolant les statistiques de mai sur base annuelle, le site dépasse ainsi les 2 millions de pages vues par an !

N'hésitez pas à utiliser les rubriques qui sont à votre disposition. Vous les connaissez :
- la Galerie virtuelle où les artistes proposent leurs oeuvres ;
- la Bourse des particuliers pour les ventes entre particuliers ;
- les Offres et demandes d'emplois ;
- l
e Courrier des lecteurs, pour la publication de messages
  avec images ou article ;  
- la page pour vous inscrire à la liste de diffusion 
- et la page sécurisée où vous pouvez vous abonner.
;;

 Au  01 06 2005, nous avons :

116

fiches d'artistes décédés, complètes

1139

fiches d'artistes décédés, partielles

325

expositions temporaires, y.c. archives

14

pages d'artistes actuels, affiliés 

6

galeries affiliées

17

salles de vente inscrites

17

musées inscrits

57

petites annonces

106

abonnés

3045

visiteurs inscrits à notre liste.

      | Recommandez ce site à un ami |

 

 

 

 

 

 

 

;;
Les articles du mois :                 Retour au sommaire 

Colette Bertot est elle-même passionnée par la calligraphie. Les logogrammes de Christian Dotremont l'émerveillent donc, et nous la comprenons : spontanéité du trait et rythme des formes sont des constantes des oeuvres Cobra. La couleur aussi, chez Apple, Corneille... Aperçu chez Quadri. La Manufacture Royal Boch et le Musée Ianchelevici rendent hommage à celui fut sans doute le plus grand créateur de La Louvière dans ces magnifiques faïences : Charles Catteau.

Françoise Bernardi est empêchée en dernière minute. Ce n'est que partie remise, et nous allons la retrouver incessamment.

Vera Lewijse a toujours des idées qui vont à l'essentiel : ce mois, elle nous relate l'histoire de la Galerie Georges Giroux, sans doute celle qui le plus contribué à l'essor de l'art moderne dans notre pays. Vera nous parle aussi de la rénovation de la salle Roma à Anvers -une belle réussite de l'initiative privée, et des Prix Ford pour le patrimoine qui y furent décernés.

Marc-J. Ghens termine son voyage fantastique dans l'art et le cinéma du même nom. Cette année, ceux qui veulent s'approcher de Dieu, ceux qui croient l'imiter et... ceux qui se prennent pour lui. Galerie de créatures à l'aulne du génie parfois pervers de leurs créateurs !
;;

;;;

 

:

;

 

 

;;

.;;

Pour nous contacter :
lettre@art-memoires.com
 

 

  L'avenir                                                               Retour au sommaire 

* Il y aura parution de la lettre en juillet. Mais pas en août. Néanmoins, je m'efforcerai d'annoncer les expositions dans les "Nouvelles brèves", accessibles via la page d'accueil.

Si vous visitez régulièrement cette page, il se peut que votre navigateur garde en cache une ancienne version. Il est donc utile de faire "Actualiser" de temps à autre. Je n'utilise en effet pas de balise "auto-refresh" qui fausse les statistiques à la hausse.

* J'ai scindé les pages des archives chronologiques, la dernière version devenant lourde. Il me restera à faire la même chose pour celle par ordre alphabétique. Cela est signe que le site ne cesse de s'enrichir. 

* Les abonnements, peu nombreux depuis le début de l'année, donnent du souffle, de l'oxygène au site. Voici la page du formulaire sécurisé pour l'abonnement : 
 https://www.secure-server.co.uk/forms/SS0487.cfm.

* Je rappelle comme chaque mois que le postage de messages sur le forum, s'ils incluent une adresse de site, implique que celle-ci soit entourée des balises [URL] et [/URL], avec le http://www.... 
Soit : [URL]http://www.monsite.com[/URL]
Après, il suffit de cliquer sur votre lien pour y accéder.

A très bientôt,
Et merci de votre fidélité.

E. Mons delle Roche.

[Retour à l'accueil]     [Inscription à notre liste de diffusion]      [Abonnements] 

Toutes les anciennes chroniques se trouvent dans :
* nos [
archives chronologiques
* nos [archives alphabétiques]
* nos [archives thématiques
                             | Recommandez ce site à un ami |

© Copyright 2005 Mémoires. Tous droits réservés.

 

Hit-Parade