**  N° 29 - Janvier 2003 **

LA LETTRE MENSUELLE

Parution du 02 01 03

Pour être informé de la parution d'une nouvelle lettre et de son contenu, et pour recevoir les bulletins intermédiaires (résultats, événements,  actualité, ventes  prochaines...), inscrivez-vous :

Il vous suffit d'indiquer une adresse E-Mail valide sur le : [Formulaire d'inscription]

Editorial

Colette   
Bertot  :

Françoise   
Bernardi  :

Expositions :
La Galerie Albert Ier de Bruxelles souffle ses 50 bougies... Regards
 
Contenu Munoz et Breccia, l'Argentine en noir et blanc : souffrance et exil en B.D. 
Bientôt

Les jardins de Grenade vus 6 artistes flamands et 6 artistes espagnols  
  Vera Lewijse : Marie Madeleine pécheresse : du Moyen-Age à nos jours, Beaux-Arts de Gand 
;
Recherche et réflexion : 
 L'UCL :
Réflexions à propos de la notion d'Ecole en Art, et deux Ecoles belges, par Christian Bodiaux.
 L'ULg/Art&Fact : La Vierge au Rosaire, réflexions sur un tableau de Rubens disparu, par Jean-Ch. Hubert  
 Vera Lewijse : Marie Madeleine aujourd'hui : Marie, Eve ou Madeleine ? Ces questions traversent le temps
Livres de qualité sur l'art :  
Michael Palmer présentait à Bruxelles son livre "Art belge 1880 - 2000. Colette Bertot a beaucoup aimé 
Avec 20 entrées gratuites :  
Authentic Namur : le Rendez-vous des Antiquaires, Brocanteurs & Métiers d'Art ; Expo sur le "Pop-Up"   
Marie Madeleine est Muse, aussi :
Un très beau poème offert que nous offre Marc Julian Ghens, réalisateur de fims sur l'art : 'Maria Magdalena'
  
Prix de la Jeune Peinture belge :
Le communiqué de presse et le règlement ; doublement de quasi tous les montants pour ce prix prestigieux ! 

 Le forum : 
 Ce lien pour tous vos messages  

  Editorial      Retour au sommaire

Bonne année 11111010011 * !

Il fallait s'y attendre : après avoir parlé des mots durant trois éditoriaux successifs, j'ai reçu une protestation officielle des chiffres avec le titre : "Et nous, on compte pour rien ?". L'affaire ne paraissait pas légère, puisque l'intitulé même établissait que le zéro s'associait à cette récrimination.

J'aurais pu répondre que je n'y entendais trois fois rien à leurs combinaisons dès lors qu'ils s'y mettaient à plusieurs. C'était évidemment ajouter à mon problème et me garantir la mise en quarantaine. J'ai donc fait un effort et ressorti mon vieux boulier compteur chinois. Après une semaine qui usa l'ivoire, je peux ainsi vous offrir mes voeux pour 2003 en forme binaire -c'est alors qu'un ami m'a expliqué que je pouvais l'obtenir une fraction de seconde par la calculatrice installée sur mon PC.

J'ai dit poliment aux chiffres que l'on pouvait leur faire dire n'importe quoi. Cette maladresse qui aurait pu envenimer le contentieux me sauva en fait : "vous voyez bien, me dirent-ils, ce sont les mots que vous avez tant loués qui s'ingénient à travestir nos valeurs".

Et de fait, il faut bien admettre que les manipulations surtout statistiques qu'on leur fait subir s'apparentent souvent à de bien mauvais traitements. Cela nourrit de grosses cohortes de commentateurs, de politologues dont les baromètres (sic) prennent des températures (re-sic) du corps électoral, aux analystes plus ou moins improvisés qui confondent parfois relation mathématique et relation de causalité.

Ajustement légitime ou introduction d'un nouveau biais opportuniste, il est de bon ton de corriger les statistiques de "variations saisonnières". Cela me rappelle qu'il y a près de 40 ans, Jean Yanne, qui inventait la radio moderne avec ses comparses, avait fustigé pour indécence une chanson d'Aznavour "La misère est moins pénible au soleil". Le chômage aussi, sans doute, est un moindre mal en juillet et août... 

D'accord, je ne suis pas entièrement de bonne foi ! Revenons à nos moutons.

En art, en-dehors de jeux sur les chiffres -comme Arcimboldo sur les légumes- ou des recherches formelles sur le nombre d'or ou la perspective, les nombres servent généralement une harmonie, ou sa recherche. Assez curieusement, il semble qu'à la fois les créatifs et les "matheux" aient un hémisphère cérébral droit prédominant. Je me souviens d'un professeur de biologie à Liège, le Pr Schoffeniels : il dispensait des cours d'une complexité que peu d'entre nous pouvaient suivre. Et il était par ailleurs un violoniste de grand talent. 

Un exemple très démonstratif de l'harmonie me paraît être l'alexandrin : les vers des tragédies chantent, rythment, scandent. Mais on peut en dire autant du rap, ce qui nous interdit de mépriser quelque mode d'expression.

"Aussi vrai que 2 et 2 font 4" : voilà qui donne à penser que la mathématique au moins est universelle, transcendante. Or, dans l'exemple du système binaire, une telle expression ne signifie rien. Cela nous ramène à la position de M. Bodiaux et son article d'octobre 2002 selon lequel le Beau est une notion culturelle, qui varie selon l'observateur, son système de références et son environnement. 

La recherche d'harmonie nous est innée, instinctive, pensons-nous parfois ; nous "sentons" (d'autant mieux que notre oeil est entraîné) que tel tableau est équilibré, que ses proportions sont "justes". Mais en réalité, notre éducation, nos mémoires sont les fondements de ce sens de l'harmonie. 

On sait que Ingres a ajouté, selon les sources, une à trois vertèbres à sa "Grande Odalisque". Il a obtenu une meilleure harmonie de son oeuvre, et fut pourtant contesté pour cet écart à la réalité. De nos jours, les publicitaires ne font pas autre chose en allongeant par l'informatique les jambes des mannequins. Harmonie donc, mais aussi, et toujours, illusion et adaptation à des canons en vigueur. 

L'illusion serait intrinsèque à l'art, on ne le discute plus guère. L'harmonie est-elle nécessaire pour qu'il y ait art ? Actuellement, beaucoup semblent ne plus le penser. Et je n'aurai pas le culot de trancher, même si je crois que l'esthétique est une partie essentielle de l'art, mais n'est pas tout l'art.

Quoi qu'il en soit, je vous souhaite sous toutes ses formes, et même les plus utopiques, sur les plus inaccessibles étoiles, une année 2003 pleine d'harmonie, de beauté. Il y aura certes fort à faire mais, comme j'aime à le dire, point n'est besoin d'espérer pour entreprendre... 

Cela étant (peut-être),
Une bonne visite.

Emmanuel Mons delle Roche    

* Tout nombre écrit en base B, où se convertit en base décimale (B=10) par la formule suivante  . Quand je vous disais que ce n'est pas sorcier !

* Lien (sur notre site) :
Article de Ch. Bodiaux sur la notion de Beau.

P.S.: Je rappelle aux néophytes de l'Internet qu'il existe au moins deux moyens de lire les textes de manière économique : imprimer la page ou la rendre disponible hors connexion.

 

 

Pour réagir 

SUR LE FORUM

ou
simplement nous écrire :

info@art-memoires.com 

  Le contenu     Retour au sommaire

Tendance à la hausse pour le site toujours confirmée, avec un net ralentissement toutefois à l'époque des fêtes. Il en résulte que nous nous maintenons, avec une légère progression en nombre de pages vues. Le temps n'est plus loin où je pourrai vous annoncer le million de page vues par an.

Les rubriques habituelles sont à votre disposition :
- la galerie virtuelle où les artistes proposent leurs oeuvres ;
- la Bourse des particuliers pour les ventes entre particuliers ;
- les Offres et demandes d'emplois ;
- l
e Courrier des lecteurs, pour la publication de messages
  avec images ;  

- et la page pour vous inscrire à la liste de diffusion

 Au  02 01 2003, nous avons :

115

fiches d'artistes décédés, complètes

1017

fiches d'artistes décédés, partielles

163

expositions temporaires, y.c. archives

13

fiches d'artistes actuels, affiliés 

5

galeries affiliées

16

salles de vente inscrites

17

musées inscrits

33

petites annonces

54

abonnés

1685

visiteurs inscrits à notre liste.

      | Recommandez ce site à un ami |

 

 

 

 

 

 

 

 

Les articles du mois :  Retour au sommaire 

L'UCL : Argument de vente, éclairage stylistique, facilité intellectuelle, appropriation géographique, réalité historique, identité culturelle :  La notion d'Ecole en peinture est tout cela, nous dit Christian Bodiaux. Et il éclaire son sujet de deux "Ecoles belges", Laethem-St-Martin et Rouge-Cloître.

Art&Fact, l'ULg : Un tableau de Rubens qui a existé mais a disparu : La Vierge au Rosaire. Jean-Christophe Hubert en a retrouvé des traces, une copie, ou serait-ce... ? Quand on voit l'historien se muer en détective, mais certainement pas amateur !

Vera Lewijse a visité l'exposition consacrée à Marie-Madeleine à Gand, à l'occasion de l'achat par le Musée des Beaux-Arts d'un tableau d'Alfred Stevens représentant cette sainte. Et Madame Lewijse nous gratifie en plus d'une superbe analyse diachronique s'attachant surtout aux représentations et significations actuelles de Marie Madeleine, "Eve ou Marie ?".

Colette Bertot souffle avec Madame Schepers les 50 bougies de la galerie Albert Ier à Bruxelles : un jubilé qui rappelle de bien beaux souvenirs. Et elle nous recommande un livre de qualité : "Art belge 1880-2000", que l'on doit à un regard extérieur et expert, Michael Palmer.

Françoise Bernardi a été touchée par les bandes dessinées de deux auteurs argentins exposés à Charleroi : Brecci et Munoz. Tous deux ont souffert de la dictature et l'expriment en noir et blanc. Elle s'est offert un bout de dépaysement avec les Jardins de Grenade qu'explore une exposition à Ostende. 

Danièle Doumont ne publie pas ce moi-ci. Comme elle l'explique sur CulturOcope, un heureux événement devrait avoir eu lieu à ce jour. 

Mais Marc Juilan Ghens nous offre un très beau poème sur le thème de Marie Madeleine, donc sur celui de la tolérance. Les organisateurs d'Authentic Namur vous proposent 20 entrées gratuites, et une expo sur le "pop-up" qui n'est pas ce que vous voyez tous les jours sur votre écran.... Enfin, les jeunes créateurs sont attendus : infos et règlement pour le prestigieux prix de la Jeune Peinture Belge.

 

.

Pour nous contacter :
lettre@art-memoires.com
 

 

  L'avenir            Retour au sommaire 

* Quelques rubriques qui auraient dû apparaître dans les deux dernières lettres ont été retardées pour divers motifs, dont la période des fêtes. L'attente du plaisir est parfois aussi grande que le plaisir... 

* Le jeu de poker a ceci de passionnant qu'il consiste à deviner ce que l'adversaire a dans son jeu. Cela devient morbide et honteux quand ce sont des vies humaines que l'on joue. Dire ce que sera l'année 2003 est donc un pari auquel je me refuse.

Il semble toutefois que nous devons nous attendre à ce que notre liberté soit de plus en plus surveillée. Cela au nom de la défense de valeurs, dont la démocratie : un comble ! Mais cette situation découle en partie d'un mauvais usage que certains font de cette liberté.

Je sais que je heurte quelques-uns en disant cela. Peu me chaut : j'ai suffisamment prouvé la liberté de dire, pour tous, pour attester que celle de faire doit se pratiquer dans le respect de l'autre, de son opinion et de sa propriété notamment intellectuelle. 

* Pour le site, vous verrez se maintenir le souci d'un contenu original et de qualité, ma préoccupation principale. Ce qui ne signifie pas le rejet des technologies qui continuent à déferler, ou de l'amélioration du graphisme des pages. Vos suggestions sont toujours les bienvenues.

* Je rappelle comme chaque mois que le postage de messages sur le forum, s'ils incluent une adresse de site, implique celle-ci soit entourée des balises [URL] et [/URL], avec le http://www.... Après, il suffit de cliquer sur votre lien pour y accéder.

A très bientôt,
Et merci de votre fidélité.

E. Mons delle Roche.

 

[Retour à l'accueil]     [Inscription à notre liste de diffusion]      [Abonnements] 

Toutes les anciennes chroniques se trouvent dans :
* nos [
archives chronologiques
* nos [archives alphabétiques]
* nos [archives thématiques
                             | Recommandez ce site à un ami |

© Copyright 2003 Mémoires. Tous droits réservés.

 

Hit-Parade