LA LETTRE MENSUELLE

Les chroniques de Françoise Bernardi.  Mars 2003. 
   Louis van Lint : de l'intimisme sensible à la grâce abstraite,
  
au Musée d'Ixelles.

31ilvlpresentn.jpg (40346 octets)

Plaquette

L
Le Musée d’Ixelles propose pour la première fois une rétrospective de l’œuvre de Louis Van Lint (1909 - 1986). L’exposition témoigne du riche parcours de cet artiste belge qui, au fil de ses recherches picturales, aborde la figuration, l’abstraction mais aussi le cubisme et l’expressionnisme.

Dans ses œuvres de jeunesse, il privilégie le paysage, les villes ou encore les intérieurs. Il développe un style réaliste intimiste où son travail de la couleur est tout à fait remarquable. L’influence d’Ensor est alors très claire. Jeune diplômé de l’Académie de Saint-Joost-Ten-Noode (1938), ses premières peintures proposent un univers chaud et rassurant. 

La suite du texte pour les abonnés  

Françoise Bernardi,         
Historienne de l'art         


4 oeuvres supprimées

Musée d'Ixelles, rue Jean Van Volsem, 71, Ixelles.  
Tél 02.515.64.22.
Du mardi au vendredi de 13 à 18h30, 
Samedi et dimanche de 10 à 17h, fermé le lundi.
Exposition accessible jusqu'au 4 mai 2003.

Copyright © 2003 Mémoires et Françoise Bernardi. 
Tous droits réservés.

Les autres articles sont accessibles via nos archives
Inscrivez-vous pour recevoir les infos de la lettre mensuelle.
Retour à la lettre        Retour à l'accueil

 

Hit-Parade